Le Groenland miné par son indépendance

10 Juil

Journal Métro

L’Arctique se réchauffe, et le Groenland a le regard tourné vers son indépendance économique, lui qui aspire à devenir un acteur majeur dans le marché mondial des minerais. Mais en forant leur territoire pour en extraire les ressources qui y sont enfouies, les Groenlandais risquent de changer leur pays – pour le meilleur et pour le pire.

Sillonnant en traîneau la mer glacée du fjord de Tasiilaq, à l’est du Groenland, mon guide, un chasseur de phoques inuit aux joues rosées, presse sa meute de 14 chiens vers les montagnes à l’horizon. Soudain, une motoneige nous dépasse, filant comme une flèche. «Aujourd’hui, les jeunes les préfèrent aux traîneaux à chiens», me dit Dines Mikaelsen, gesticulant avec son fouet en peau de phoque vers le véhicule qui disparaît déjà au loin.

Ce moment résume en une seule métaphore le pays lui-même. Le Groenland, cette nation arctique autonome de 57 000 âmes…

View original post 1 063 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :