Archive | juillet, 2013

Coffre à outils

15 Juil

C’est bien connu, sur internet comme chez Jean Coutu, on trouve de tout. Au fil du temps, j’ai fini par me bâtir un répertoire d’outils pratiques, en voici parmi ceux qui me sont les plus utiles et qui sont également gratuits :

  • Tweetdeck ou hootsuite : ce sont des incontournables de tout gestionnaire de réseaux sociaux. Avec l’un ou l’autre, vous pouvez gérer vos réseaux préférés et programmer des publications au moment désiré. Pour Twitter, c’est notamment le nirvâna puisque vous pouvez y visualiser différents fils de recherche en même temps. http://tweetdeck.com/ hootsuite.com
  • Pixlr : Pour ceux qui recherchent un logiciel permettant de retoucher des images à la manière de Photoshop. http://pixlr.com/
  • Hashtag Battle : Pour comparer deux mots clés et savoir lequel choisir, mais aussi et pour avoir les statistiques heures par heures de l’utilisation d’un mot-clic. http://hashtagbattle.com/
  • Les principales dimensions des réseaux sociaux : En une seule infographie, ce site vous donne tous les dimensions d’images dont vous aurez besoin pour assurer votre présence web. http://www.geeksandcom.com/les-principales-dimensions-des-medias-sociaux-en-une-infographie-juin-2013/
  • Google analytics : Un must pour analyser la fréquentation de vos sites et blogues. http://www.google.com/analytics/
  • Réducteur d’URL : Il en existe une multitude, mais celui de google vous permet de savoir combien de personnes ont cliqué sur votre lien. Il conserve également un historique. http://goo.gl/
  • Twitsprout : vous permet de visualiser un ensemble de statistiques quotidiennes sur votre compte Twitter. https://twitsprout.com/

Bien évidement, il en existe d’autres, allez-y de vos suggestions!

Il existent également des situations où ces outils ne vous seront d’aucune utilité et vous aurez besoin d’un tout autre trousseau 😉

547692_455121647906805_684399530_n

Publicités

Protégé : Le fruit défendu du fédéralisme

15 Juil

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Le Groenland miné par son indépendance

10 Juil

Journal Métro

L’Arctique se réchauffe, et le Groenland a le regard tourné vers son indépendance économique, lui qui aspire à devenir un acteur majeur dans le marché mondial des minerais. Mais en forant leur territoire pour en extraire les ressources qui y sont enfouies, les Groenlandais risquent de changer leur pays – pour le meilleur et pour le pire.

Sillonnant en traîneau la mer glacée du fjord de Tasiilaq, à l’est du Groenland, mon guide, un chasseur de phoques inuit aux joues rosées, presse sa meute de 14 chiens vers les montagnes à l’horizon. Soudain, une motoneige nous dépasse, filant comme une flèche. «Aujourd’hui, les jeunes les préfèrent aux traîneaux à chiens», me dit Dines Mikaelsen, gesticulant avec son fouet en peau de phoque vers le véhicule qui disparaît déjà au loin.

Ce moment résume en une seule métaphore le pays lui-même. Le Groenland, cette nation arctique autonome de 57 000 âmes…

View original post 1 063 mots de plus

Les trolls au régime

4 Juil

Trop souvent omniprésent sur les médias sociaux et sur le net en général, certains individus semblent tout faire pour rabaisser le niveau des échanges et pourrir la vie à tous et chacun.

Mais attention de ne pas les confondre avec l’illustre créature du folklore scandinave qui habite les montagnes ou sous un pont et dont l’appétit vorace le pousse parfois à s’attaquer au bétail et aux humains. Le troll moderne et virtuel a perdu son impressionnante force brute, ses pustules et son teint terreux. Du moins dans certains cas. Il a plutôt troqué cet attirail physiquement révulsant pour un propos et des méthodes équivalentes. Il a délaissé son environnement séculaire pour se nicher dans votre communauté web chérie. Hé merde.

À quoi le reconnaître?

On a tous un exemple ou deux qui nous vient en tête quand on y pense. Si vous lisez ceci, c’est probablement parce que vous êtes de mon entourage virtuel immédiat, vous vous doutez bien des quelques exemples qui me viennent à l’esprit. Le plus souvent, on le reconnait à sa mauvaise foi terrible et à son propos toujours plus polémique que la réalité (voir complètement déconnecté de celle-ci). Il tire sur tout ce qui bouge et nourrit une fixation parfois maladive. Engagé dans un échange, il n’hésite pas à vous faire des procès d’intention, à détourner le sens de votre propos, à utiliser toutes sortes d’exagérations, à vous traiter de troll ou à vous insulter.

(l’article se poursuit après l’image)

TrollInfographicLarge (1)

Qu’est-ce qui le motive?

L’amour du débat d’idée serait certainement la réponse la plus absurde à énoncer à ce stade-ci.  C’est l’antithèse du troll. Fondamentalement, il est guidé par la volonté d’exprimer son opinion, mais pas de le faire valider ou de chercher la vérité dans l’échange. Il cherche à exprimer et non pas à comprendre. Il veut également la reconnaissance de son importance dans cette communauté qu’il peut modeler. Et comme mal faire est souvent plus simple…

Que faire des trolls?

Restez calme. Il faut savoir que ceux-ci se nourrissent de votre frustration, ils veulent vous faire sortir de vos gonds. Les pires affronts à leur faire sont donc de ne pas vous laisser ébranler en restant toujours extrêmement poli et même de les ignorer carrément. C’est cette dernière option qui devrait être la vôtre avec les trolls clairement identifiés et les plus petits d’entre eux. Ceux-ci n’existent que parce que vous leur portez attention…

Dépendamment du type de réseau social et si vous avez peu d’abonnés, il peut cependant être payant d’entretenir des échanges avec les plus importants d’entre eux, ce sont malheureusement des influenceurs. Manœuvrer habilement avec eux peut vous aider à faire le plein d’abonnés afin de devenir un influenceur plus important et vous aider à bâtir votre propre communauté. Mais attention à ne pas devenir vous-même un troll… le côté obscur peut parfois être séduisant!

Come_to_the_DarkSide_by_sali666